8

Itinéraire de 3 semaines – Pérou sud

Nous sommes partis à 4 en juillet/aout. Nous avons longtemps hésité à faire  un détour en Bolivie puis nous avons finalement choisi de nous concentrer sur le sud du Pérou et de faire un passage en Amazonie péruvienne (via un vol interne).

Le rythme était très soutenu, notamment lors de la première moitié du voyage (aucune nuit au même endroit). Nous n’avions rien résérvé en amont excepté le Macchu Picchu, pas le choix si vous voulez de la place ! Le fait de ne rien réserver n’a pas été super handicapant à 2/3 exceptions près sur lesquelles je reviendrais dans l’itinéraire !

Les transports: Bus en majeure partie, taxis sur place, et deux vols internes

Notre Budget: En moyenne 25/30 euros par nuit par couple et 10/ 15 euros de repas par jour par pers.

En détail:
– budget transport (taxi, collectivos, bus) = 2191 soles pour 4 + deux vols internes cuzco/ puerto Maldonado et PM à Lima à 250 euros par pers
– budget excursions: 2560 soles pour 4 + machu picchu à 50 dollars par pers + 3 jours d’Amazonie en formule complète à 198 euros par pers
– consos/restaus: 2341 soles
– hôtels: 3393 soles pour 4
Au total, le budget par pers revient à 1211 euros pour 3 semaines (hors vol international)

Quand partir: Le Pérou est idéal toute l’année, on a eu du soleil pendant les 3 semaines sans exception. Ce qui n’empêche pas la fraicheur de la nuit à certaines altitudes car c’est la période hivernale.

[dropshadowbox align= »none » effect= »lifted-both » width= »auto » height= » » background_color= »#ffffff » border_width= »1″ border_color= »#dddddd » ]Le conseil Welovebackpack: Réservez à Lima avant de partir. On recommande par exemple: L’hôtel Casa Cielo. On apprécie son emplacement à Miraflores et son rapport qualité prix.

[/dropshadowbox]

La feuille de route:

1ère étape : Lima – 1 jour

Arrivée à 5H30 à Lima. Forcément à cette heure ci, tout est fermé mais nous arrivons quand même à déposer nos backpacks à l’hotel où nous passerons notre première nuit. Nous passons donc ce 1er jour à Lima et nous y passerons également notre dernier jour avant le retour en France. Lima est une ville que nous n’avons pas forcément très apprécié. Elle a la particularité d’avoir un climat gris en permanence. Une sorte de chappe de plomb posée sur la ville qui la rend assez triste…A mon sens, seul le centre historique vaut vraiment le coup et si vous avez une préférence pour les paysages/trekk, je vous conseille de ne pas perdre plus d’un jour dans la capitale. A l’inverse, pour tout ce qui est musée, restauration, cela reste le centre névralgique du pays et vous y trouverez peut être un peu plus votre bonheur. Notre gentille hôte nous aide à réserver nos places sur la compagnie de bus Cruz Del Sur pour aller à Paracas le lendemain. Première chose à retenir, les péruviens sont très, très, très sympas. Ils cherchent fréquemment à vous aider et ce fut l’une des bonnes surprises récurrentes du voyage.

2ème étape : Iles Ballestas – 1 jour

Le lendemain matin, nous voila parti pour Paracas. Nous découvrons les super bus Cruz Del Sur que je ne peux que vous conseiller, confort et prix appréciables ! Nous arrivons sur les coups de midi. Si vous vous posez la question de l’endroit ou lâchez vos backpacks, vous pouvez le faire à la gare routière. Attention, rien de bien officiel, il faut faire confiance, mais nous n’avons pas eu de problèmes personnellement. De la gare, vous pourrez facilement vous rendre à pied, au point de départ des excursions pour les iles. Les Iles Ballestas sont appelées les mini Galapagos en raison de la faune qui y vit. Je n’ai jamais vu autant d’oiseaux réunis sur une si petite superficie…Lions de mer et autres manchots sont aussi présents. Pas un immanquable pour nous mais nous avons tous apprécié. Il y a la possibilité également de visiter la réserve de Paracas. Nous comptions le faire initialement, mais nous avons finalement choisi de repartir dans l’après midi pour notre prochaine étape. A vous de faire votre choix.

3ème étape : Oasis de Huacachina – 1 jourhuacachina

Nous trouvons un taxi dans les rues de Paracas qui nous emmènera directement à Huacachina. C’est l’avantage d’être à 4, le taxi ne vous revient pas forcément plus cher que les transports publics. Huacachina se trouve à 1H et nous avons payé 120 soles (40 euros). Nous arrivons dans cette Oasis en fin d’après midi. Nous prenons le temps de faire un petit tour du lieu pour trouver notre hotel. L’Oasis est ULTRA touristique. C’est relativement désagréable mais nous ne regrettons pas du tout cette étape car le décor est superbe. Nous assistons à un super coucher de soleil avec des dunes à perte de vue. Le lendemain matin, nous partons pour une mini excursion afin de faire l’activité la plus répandue de l’oasis, Buggy + Sandboarding…Et franchement, c’est très sympa. Gros bémol, nous sommes en pleine saison, et les excursions sont courtes afin de maximiser le flux touristique…On nous vend 1 heure d’excursion pour le même prix que 2h le reste de l’année, et nous n’en faisons que 40mn…Bref, petit sentiment d’arnaque même si les prix restent raisonnables (10 euros par personne pour le Buggy + Sandboarding)

Fin de cette étape, une fois fait, on a pas forcément envie de s’y attarder et on file vers Nazca et ses fameuses lignes.

4ème étape : Nazca – 1 jour

Nazca est une ville connue pour ses tracés qui sont attribués à la civilisation Nazca. Nous y allons donc exclusivement pour ça, et n’y passerons pas de nuit car nous prendrons notre premier bus de nuit dans la soirée pour rejoindre Arequipa.

Et ce fut donc notre première erreur. Nous étions à Nazca le jour de la fête nationale et il nous a été impossible de trouver un vol de disponible pour effectuer le survol des lignes. Nous avons pourtant été persvérants et avons poussés toutes les portes possibles, mais ce jour là, tout était booké. Je suppose que nous avions mal choisis notre jour, mais mon conseil serait de réserver en amont (au moins de la veille pour le lendemain, cela semble suffire). Nous nous sommes donc rabattus sur une visite des lignes via un mirador (moins glamour) et sur une visite du site de Cahuachi. Un centre cérémoniel de la civilisation Nazca. Nous n’étions pas là pour ça mais la visite était sympa et cela a atténué la déception. Nous avions trouvé un guide péruvien parlant français qui était très sympa là encore.

Nous testons pour la deuxième fois un plat typique péruvien, le ceviche. Les amateurs de poissons crus seront ravis, je l’ai été personellement et me suis régalé !

22H, notre bus de nuit nous attend.

5ème étape : Arequipa / Canyon de Colca / Arequipa – 4 jours

Après un bus de nuit, nous arrivons dans la ville d’Arequipa sur les coups de 6 ou 7 heures du matin. Arequipa est une belle ville, qui mérite le détour, mais elle est également le point de départ vers le canyon de Colca dans lequel nous comptions aller faire un trekk.

1ère journée : Arequipa donc, et nous visitons son centre ville. Ville sympa, elle abrite également le couvent Santa Catalina. Le plus grand couvent du monde. Et en plus d’être grand, il est très coloré, très beau et recèle plusieurs belles vues sur les volcans aux alentours. C’est aussi nos premières découvertes avec la laine d’Alpaga et de Baby Alpaga. Nous passerons une seule journée à Arequipa , nous réservons notre bus à la gare routière pour le lendemain. Départ tôt le lendemain matin en direction de Cabanaconde, le véritable point de départ du trekk de Colca.

2ème journée : Debout à 2H30 du matin (soit 9H30 en France donc c’était pas si dur…). Notre bus quitte Arequipa à 3H30 pour arriver à Cabanaconde à 9H30 normalement. Normalement…car nous prenons un bus local qui ne paye pas de mine, et au bout d’une heurecolca2 de trajet…panne. Incident qui aurait pu beaucoup plus mal se terminer car un autre bus, plus confort, viens nous chercher 1 heure plus tard. On s’en tire donc pas trop mal. En arrivant sur la place principale de Cabanaconde sur les coups de 11 heures , nous nous posons dans un bar dans lequel il est possible de laisser nos backpacks pour 1 euro par jour. Nous partons pour le trekk de Colca. Nous prévoyons de dormir une nuit en bas du canyon dans l’Oasis de Sangalle et  retour le lendemain. Pas besoin de guide même si plusieurs en prennent un. Le trajet est très simple, mais comme nous n’aimons pas la simplicité ^^ , nous décidons de le faire vraiment à l’arrache, c’est à dire, sans carte, sans demander beaucoup de précisions, et donc nous nous plantons un peu. Le trajet que nous avions prévu était de faire le plus long chemin à l’aller, mais en descente, et faire le chemin le plus court, mais en montée, au retour le lendemain. Et nous nous rendons vite compte que nous avons pris le chemin le plus court pour descendre à l’Oasis. Cela nous prend 3 heures (environ 4 heures en montée à priori). Aujourd’hui c’est donc très bien, mais demain, nous souffrirons (nous ne savions pas à quel point !).

Arrivée à l’Oasis, nous logeons dans des cases très sommaires, 2 lits, et des bambous en guise de portes et fenêtres. 7 euros la nuit par couple, c’est économique ! Toutes les couvertures sont fournies, et donc ma crainte qui était d’avoir froid, ne s’est pas révélée vraie ! L’oasis est très agréable, en continuant de descendre un peu, vous pourrez accéder à la rivière Colca, très sympa, et le reste du temps vous pourrez profiter de la piscine avant que la nuit ne tombe. 20H, la nuit est tombée, il n’y a plus d’éléctricité, donc tout le monde se couche très tôt, demain nous attend la remontée.

A signaler : Vous pouvez acheter de l’eau à l’Oasis mais elle est plus chère qu’en haut forcément. Donc prévoyez vous quelques boissons / snacks pour le trekk, sans abuser car il faut trouver le juste milieu avec le poids que cela engendre sur votre dos !

3ème journée : Debout 6 heures, nous partons pour notre trekk sur les coups de 6H30 et normalement, 6H de trekk nous attendent pour une arrivée aux alentours de 12H30 à Cabanaconde. Et nous allons faire une succession de petites erreurs qui fait qu’au lieu des 6 heures de trekk, nous mettrons 9H30 au total pour arriver en haut ! Bref, les 4 dernières heures, exclusivement en montée, furent très longues et très dur, pour nous 4 (1000 m de denivelé sur la dernière montée). A court d’eau sur la dernière heure, et avec des sacs un peu chargés (matos photo, affaires pour passer une nuit…) on a souffert 🙂

Donc prenez le temps de bien lire une carte et de valider les directions tous ensemble. Mon plus gros conseil serait de faire ce parcours en sens inverse.

Nous arrivons donc à 16H à l’auberge ou nous avions laissé nos backpacks. Nous prenons nos douches sur place (moyennant quelques soles), nous remettons tranquillement de notre trekk et nous décidons de prendre un bus à 22 heures pour rentrer sur Arequipa dans la nuit (achat des billets dans l’après midi sur la place centrale, il reste tout juste 4 places !). Nous comptions initialement nous rendre directement à Puno, notre prochaine étape, mais le bus que nous comptions prendre était rempli sur tous les prochains jours, et nous avons donc du retourner sur Arequipa. La aussi, cela aurait valu le coup de réserver en amont. Sinon, via des tours privés, vous avez aussi la possibilité de demander à aller sur Puno mais ce sera plus cher. Avant de prendre le bus à 22 H, nous allons manger dans un resto/pizzeria  ou nous rencontrons  4 ou 5 groupes de 2/3 backpackers, tous français. Soirée très sympa qui permet d’échanger quelques plans etc…(auberge pachamama, le staff peut vous renseigner avant votre descente dans le canyon et vous fournir une carte, bonne ambiance, à recommander)

Retour dans le même bus local qu’à l’aller, direction Arequipa.

Monastère à Arequipa

Monastère à Arequipa

Personellement, je ne dors pas du trajet,  et donc nous arrvions à 4H30 du matin à Arequipa, un peu cassé par le trajet, mais nous pourrons nous reposer car rien de prévu demain !

4ème journée : Nous comptions partir sur Puno dans la journée, mais seconde mauvaise surprise, les bus sont pleins ! Nous ne pourrons donc que partir demain à 14 heures. Ok pas de problème, nous prenons donc plus de temps à Arequipa et en profitons pour nous rendre au mirador de Yanahuara qui offre un beau point de vue sur la ville et sur les volcans qui l’entourent. Nous nous balladons dans le quartier qui est aussi très mignon. Le soir, nous nous rendons dans un restaurant conseillé sur tripadvisor, le Hatunpa, et on valide complètement !!! Le concept, à base de pommes de terre andines sur lequel vous viendrez mettre un peu ce que vous voulez, et la on s’est régalé, pour un prix modique. 30 euros à 4 pour 4 plats avec supplément et avec nos boissons.

6ème étape : Puno / Llachon / Lac Titicaca / Taquile / Sillustani  – 4 jours

14 heures. Nous quittons Arequipa et nous avons 6 heures de route pour arriver à Puno, ville portuaire, point de départ pour les excursions sur le lac Titicaca. La route est magnifique et nous passons dans des coins superbes, en plein coucher de soleil…Pas de photos car derrière les vitres cela ne donne pas grand chose, mais certains points de vue était vraiment top. Nous ne comptions pas rester à Puno car nous avions entendu parler de la casa de Felix, situé sur la presqu’ile de Capachica dans la ville de Llachon. Un autre lieu pour profiter du lac mais beaucoup moins touristique. Compte tenu de notre arrivée tardive à Puno, nous n’aurons pas le choix que d’y passer une nuit. Cela n’a rien d’horrible mais dès le lendemain matin, nous prenons un collectivo pour nous rendre à Capachica. De Capachica, un taxi nous emmène chez Felix. Nous n’avions pas reservé et nous avons la bonne surprise de voir qu’il reste des chambres. Et le lieu est vraiment top. Felix Turpo est un nom qui circule pas mal sur le site du routard ou de voyageforum et nous y croisons une clientèle 100% française. Le lieu s’est fait connaitre et nous a semblé un peu moins authentique que ce que nous avions pu lire ci et la, mais il reste très agréable avec une vue à couper le souffle sur le lac. L’après-midi, petite rando jusqu’à un point de vue sur le lac. Le décor est superbe. Personellement j’adore, la couleur du lac, les arches typiques qui bordent le lac Titicaca, la vue sur les iles d’Amantani et Taquile…On est à 4000 Mètres d’altitude, et hormis un peu d’essouflement, aucun de nous 4 ne ressent le mal de l’altitude. Nous nous organisons avec Félix pour aller visiter le lendemain les iles aux alentours.

Nous irons donc à Taquile en matinée, et aux iles Uros dans l’après midi. Les deux lieux sont superbes mais très touristiques.

Sur Taquile, quand vous arrivez sur la place principale, les locaux sont en costumes et effectuent des danses traditionelles. Folklore et spectacle pour touristes, nous ne nous attardons pas trop et entreprenons de pousser jusqu’à la pointe de l’ile. Nous n’aurons pas le temps d’y accéder par manque de temps, mais nous avons poussés assez loin pour être seuls tous les 4, et l’ile offre vraiment de belles vues.

Quand aux iles Uros, il s’agit d’iles flottantes en roseaux typiques. C’est très joli, très sympa mais comme on le disait entre nous, c’est « Disneyland »…Le pied posé sur l’ile, vous serez dans l’obligation d’acheter de l’artisanat local, ou de prendre un petit tour en barque en roseaux, ou encore de donner un pourboire au président des iles. Bref, ici vous êtes un touriste, et vous le sentirez. Je ne regrette pas forcément de l’avoir vu, mais je ne m’y suis pas senti très à l’aise.

Retour en fin de journée sur Llachon où nous passerons notre dernière nuit.

Le lendemain matin nous repartons en direction de Puno ou nous visitons le site de Sillustani dans la journée. Sillustani est un site archéologique pré inca posé dans un décor magnifique. Aux abords du lac Umayo. Mérite d’être vu, nous avons bien apprécié notre visite. Le soir nous dormons une nouvelle fois à Puno, et le lendemain matin, direction Cusco !

7ème étape : Cusco / La vallée sacrée – 5 jourssalinas

Départ de Puno à 8H, arrivée à Cusco à 14H30 ! Cusco a été notre ville préféré. L’ambiance, l’architecture, les ruelles…Nous avons beaucoup apprécié. Par contre, ici plus qu’ailleurs, vous êtes souvent sollicités par les marchands ambulants. Voici comment nous avons décomposés nos 5 jours dans la vallée sacrée :

Arrivée jeudi 14H30 : Nous prenons le temps de trouver notre hotel, puis nous allons faire une première visite de la ville avant la tombée de la nuit.

Vendredi :  nous partons en collectivo à Pisco pour la visite des ruines. Arrivée à Pisco, nous prenons un bolheto turistico, qui permet l’accès à plusieurs sites que nous comptons faire. Il est assez vite rentable. Un taxi nous amène en haut des ruines, faisables à pied, mais comptez 2 heures de bonne grimpette. La redescente à pied est RECOMMANDEE car elle permet de passer dans pleins de sites sympas et se fait facilement. La visite des ruine de Pisco nous a beaucoup plu. Le site est majestueux avec ses terrasses typiques. La redescente se fait environ en 2 heures. Le temps de prendre un déjeuner et sur le retour nous demandons au collectivo de nous arrêter au site de Sacsayhuaman. Une forteresse inca située à seulement 2km de Cusco. On rejoint Cusco à pied très facilement. La visite est sympa et offre un panorama complet sur la ville de Cusco, rien que pour ca, cela mérite le détour. Beaucoup de monde par contre.

Nuit à Cusco. Nous laissons quelques affaires à l’auberge car où nous reviendrons passer une nuit trois jours plus tard (escale avant notre départ pour l’Amazonie).

Samedi :  nous prenons un collectivo direction Ollantaytambo. C’est à 1H30 de Cusco. Cette ville abrite une forteresse inca et beaucoup de gens y passent mais peu y dorment. Pourtant, la ville est très sympa ! Après avoir récupéré notre chambre pour le soir, nous trouvons un taxi sur la place principale qui nous accompagnera pour la journée -100 soles (30 euros). Il nous amène premièrement au site de Moray. Un laboratoire agricole inca, avec des terrasses. La vue est superbe. La visite est rapide mais vaut le coup. Une fois fini, nous partons aux Salinas de Maras, un site spectaculaire ou de l’eau salée vient se déverser dans plus de 4000 bassins et ou les travailleurs extraient le sel pour le vendre. J’ai adoré cette visite. Lieu photogénique et qui change un peu des autres visites de la vallée sacrée.

Nous rentrons sur Ollantaytambo ou nous passerons une nuit avant de visiter la forteresse le lendemain.

Dimanche : Ce matin, nous partons visiter la forteresse qui est à 2 pas de notre hotel. Nous avons tout le début d’après midi pour flâner un peu dans les rues d’Ollantaytambo. A 16H32, notre train Inca Rail nous attend pour partir à Aguas Calientes. L’un des moyens pour se rendre au Machu Picchu. Il y en a différents dont l’inca trail, un trekk de plusieurs jours qui demande de s’y être prit énormément en avance car les places sont vite prises ! Le train n’est pas la solution la plus économique mais pour le coup c’était la plus pratique pour nous. Et c’est une expérience en soi. Il y a des paysages magnifiques à voir tout au long du trajet. (Une autre solution c’est de le faire en bus jusqu’à Hydroelectrica+marche en suivant les rails du train).

L’arrivée à Aguas Calientes fut une toute autre partie de plaisir. Dès depuis le huayna picchula sortie de la gare, on arrive dans un grand marché couvert, très dense, et on sent qu’on est dans une ville construite autour du tourisme. Mon pote aura mangé la pire pizza de sa vie à Aguas Calientes. Bref, on n’a pas trop envie de s’attarder à ici, et le lendemain nous devons nous lever tôt car nous voulons être les premiers au Machu Picchu !

Lundi : Lever à 4h, départ sur les coups de 4H30 car nous comptons rejoindre le Machu Picchu  via une randonnée qui serpente le long de la montagne et qui prend entre 1H et 1H30 (avec un gros dénivelé!). Nous ne sommes pas seuls, loin de la, et les portes qui gardent l’entrée du pont pour accéder au sentier ouvre seulement à 5 heures. C’est parti pour 1h de montée avec des routards venus d’un peu partout. L’ambiance est sympa. Nous arrivons donc en haut du sentier et devons malgré tout faire la queue derrière une petite palanquée de personnes: ceux qui sont arrivés à pied avant nous, mais également ceux qui sont arrivés avec les premier bus…Peu importe, vu la grandeur du site, nous aurons quand même l’opportunité de faire quelques photos du Machu Picchu sans personne. Nous nous pressons car nous avions pris l’extension au Huayna Picchu. Le Huayna Picchu est la montagne que vous voyez sur toutes les cartes postales du Macchu Picchu. Son entrée est limitée à 400 personnes par jour. 200 peuvent y accéder entre 7H et 8H, et 200 autres entre 10H et 11H. Nous étions dans le premier créneau. Pas le temps de se reposer donc,  nous devons entamer notre deuxième ascension de la journée. Mais c’est un vrai plaisir. Il est environ 7 heures du matin, et la brume se retire doucement des montagnes nous offrant des vues splendides. Photographe amateur, mon envie d’arriver dans les premiers est décuplée, et je serais donc au sommet en 4ème position. On était tranquille pour nos photos pendant presque une demi heure. Mini bémol, la vue sur la cité est éloignée et donc la cité apparaît très petite ! Belle descente avec une vue vertigineuse (attention au vertige!). Mais qu’est ce que c’est beau ! A notre retour, nous prenons le temps de monter la seconde petite montagne dont j’ai oublié le nom mais qui se grimpe en 15 minutes et se descend en 5 sur le chemin de retour vers la machu. Et la aussi, vue sur la cité imprenable .

Nous visitons le reste du site au milieu des hordes de touristes que nous sommes également ^^

Il est un peu plus de 12H quand nous quittons le Machu Picchu et entamons la descente de retour vers Aguas Calientes. Vous pouvez également prendre un bus (mais cher pour ce que c’est).

A 14H30 nous avons notre train pour rentrer à Ollantaytambo où nous reprendrons un collectivo pour arriver à Cusco sur les coups de 18 heures. Fin de notre aventure dans la vallée sacrée !

8ème étape : Puerto Maldonado / Amazonie – 3 jours

Le mardi matin, nous prenons un vol pour Puerto Maldonado. Nous quittons donc un décor fait de montagnes et d’histoires incas, pour madre de diosnous retrouver dans la selva péruvienne. La, nous avions reservé au préalable via une agence pour une excursion de 3 jours 3 nuits. Carlos Expedition. Carlos nous attend à l’aéroport et nous amène déposer nos backpacks à l’agence à Puerto Maldonado. Nous retrouvons 2 anglais et 1 espagnol et partons en barque pendant 1 heure pour rejoindre le lodge ou nous passerons les 3 prochaines nuits. Durant ce trajet, nous verrons notamment un gros Caïman..:).

Jour 1: Nous sommes donc en début d’après midi quand nous arrivons au lodge. Pour cette journée, nous nous rendrons sur l’ile au singe qui se situe juste en face de la ou nous logeons. Très rapide donc. La, nos avis divergent. Personellement j’ai pas mal apprécié cette excursion, le guide était très sympa, très conscienscieux et passioné et respectait beaucoup l’environnement dans lequel nous étions. Il ne faisait pas tout pour faire plaisir aux touristes. Mes amis, quand à eux, ont malgré tout eu le sentiment de se trouver un peu au zoo, en effet, les singes qui sont la sont habitués à la présence de l’homme et viennent réclamer de la nourriture ou ce genre de choses. Les guides répondent favorablement à leurs demandes pour les amadouer, et certes, cela fait un peu zoo, mais pour un premier contact, et compte tenu du peu de temps que nous avions sur cette journée, c’était plutot sympa.  Le soir, nous partons en barque à la recherche des caïmans. En chemin vers la barque, nous rencontrons notre première tarentule…Petite tendance arachnophobe donc perso, je ne m’attarde pas plus que ca ! La recherche des caïmans sera décevante à mon sens. Nous en voyons quelques uns, mais tous très petits, et dans la nuit on voit très peu. Tant pis !

Jour 2 : Lac Sandovale

Lever matinal une fois de plus ! Nous quittons le lodge à 4H30 du matin. Plus nous arriverons tôt sur les lieux, plus nous aurons de chances de voir des perroquets et autres oiseaux. Nous nous rendons en barque sur les rives du lac Sandovale. Il reste une grosse heure de marche avant de rejoindre le lac. En chemin, nous rencontrons plusieurs plantes locale, urticantes, et un peu de faune également, des perroquets mais nous devons les observer de loin à la jumelle.

Une fois sur le lac, nous embarquons sur une petite barque et nous verrons différents oiseaux, hérons, papillons, singes hurleurs, caïmans…A mon grand désarroi, pas d’Anaconda…Cela reste très rare. Nous rentrerons à notre lodge sur les coups de 13 heures ou nous aurons un peu de temps libre. Le reste du programme de la journée sera à 18 heures pour une ballade nocturne à la recherche des pires insectes !!! Nous n’aurons pas à attendre si longtemps. En effet, en sortant de notre chambre à la tombée de la nuit, nous tombons sur une tarentule en plein sur notre habitation ! Petit (Gros) coup de flippe. Pendant la balade nocture, on croisera beaucoup d’insectes mais surtout des tarentules, araignée scorpion…C’est comme on nous l’avait dit, la bas, tout est plus gros, les fourmis font la taille d’un auriculaire !! (j’exagère à peine !) Bref, on en rigole un, on se fait les classiques blagues de froler le cou de nos compagnons avec nos doigts, et finalement ça restera un bon moment :p

Jour 3 : Initialement, on pensait partir à la découverte d’un nouveau lieu riche en faune et flore, et finalement cette dernière journée est un peu là pour nous « occuper »…Le matin, nous partons à la pêche ou j’aurais la chance de pêcher un poisson chat que nous mangeons le midi même. La pêche, c’est pas notre grand kiff mais sur le trajet pour aller pêcher, nous tombons sur deux capybaras, les plus gros rongeurs du monde. Apparemment, nous sommes extrêmement chanceux d’en voir car c’est très très rare ! Nous rentrons de la pèche en canoe kayak  dans le sens du courant et l’après midi, nous grimpons sur la canopée à 45 mètres du sol pour faire un parcours d’accrobranche qui consiste en 2 tyroliennes. On en attendait clairement plus. Dernière nuit donc dans la jungle et  le lendemain, retour sur Lima. En résumé, le dernier jour n’est pas indispensable…!

Dernière étape : Lima – 1 jour

J’en ai parlé au début, nous avons profité de ce dernier jour pour visiter le centre historique. Le quartier de Lima qui valait le plus le coup selon nous ! Une nuit dans le centre, un bon resto, et le lendemain nous repartons pour Paname ! Voila, j’ai essayé d’être assez complet mais si vous avez des questions, n’hésitez pas !!

Qu’est ce que je changerai ?

Par rapport à ce que j’avais imaginé au départ, si vous êtes très orienté paysages et que les distances ne vous font pas forcément peur, ni un rythme soutenu, supprimer l’Amazonie et les 3 ou 4 premiers jours au bénéfice d’un passage en Bolivie peut valoir le coup. Uyuni et le Sud Lipez est faisable en une semaine je crois et ca peut être une option. Le canyon de Colca, en 3 jours au lieu de 2 peut être sympa aussi et moins difficile. Sinon, globalement, je n’aurais pas changé grand chose et je pense que notre façon de visiter la vallée sacrée était idéale (si ça peut vous aider car j avais un peu de mal à visualiser les choses au départ).

 

Coup de cœur: Hatunpa (restau) à Arequipa et Casa  de Felix au lac Titicaca (hostel)


Pour réserver votre vol, pensez à comparer les prix avec le comparateur de vols Skyscanner.

Comparez le prix des hôtels: Hotels.com ou Booking

Tous nos itinéraires au Pérou sont ici.

Comment se préparer pour le Machu Picchu: ici