7

Itinéraire Birmanie – Trois semaines au pays des mille sourires et pagodes

Nous avions trois semaines pour découvrir la Birmanie et son authenticité, ce qui au final, est peu. Nous souhaitions voir les « incontournables » mais aussi, explorer les parties hors des sentiers battus, ouvertes depuis peu aux touristes. C’est dans cet esprit que nous avons construit cet itinéraire, faisant des impasses sur certaines destinations touristiques– Le Rocher d’Or par exemple –  et optimisant le temps grâce à des trajets en bus de nuit et des vols internes.

P1080389

Quand partir:  Nous sommes partis au cours du mois de février. Je conseille de partir entre novembre et février (saison sèche) pour éviter les grosses chaleurs à partir du mois de mars et les pluies entre mai et septembre (saison humide). Il a fait chaud mais attention, le soir, dans les montagnes, la température descend vite et la petite laine est la bienvenue !

Petite remarque, si vous pouvez, privilégiez peut-être le début de la saison sèche parce qu’au mois de février, la plupart des champs étaient secs et récoltés.

Budget700 € par personne pour 19 jours tout compris, hors vols internationaux.

Votre budget peut varier assez grandement suivant la catégorie d’hôtel que vous choisissez. En effet, les logements sont assez chers. Je ne pense pas que ça soit très informatif de donner les prix des hôtels car ils évoluent très vite dans ce pays en plein développement touristique.

Niveau de baroude:  Du fait que la Birmanie s’ouvre depuis peu au P1080320monde extérieur après des années de dictature, le niveau de baroude n’est pas le même que le reste de l’Asie du Sud Est. Il existe un « circuit classique » et il peut être fastidieux d’en sortir , à moins d’avoir du temps et le goût de l’aventure.  Il faut être conscient qu’en dehors de ce circuit, le tourisme n’est pas très développé : les trajets sont longs et compliqués, les logements peu nombreux et chers et certaines parties sont toujours interdites aux touristes. Néanmoins, le pays se développe et s’adapte rapidement. On a réussi à retirer de l’argent et payer en monnaie locale partout et les liaisons en bus se crééent de plus en plus. De toutes façons, la gentillesse et l’accueil adorable des Birmans facilitent beaucoup les choses!

Transports:  Nous avons pris l’avion (Yangon-Mandalay et Dawei-Yangon) pour gagner du temps et pouvoir descendre le plus bas possible dans le Sud du pays. Nous avons loué des vélos et des motobikes pour nous déplacer et explorer librement les environs de nos étapes. Enfin, notre principal moyen de déplacement à travers le pays était le bus de nuit. Suivant les différents trajets, il y avait plus ou moins de confort dans les bus mais à chaque fois, ça se fait et c’est une expérience à vivre !


La feuille de route:

[table id=43 /]
Etape 1 : Yangon

J1 : Arrivés dans l’après-midi, on s’acclimate doucement à l’ambiance locale. Nous avions réservé un hôtel backpacker bien placé en plein centre (Backpacker Bed&Breakfast).

Visite de la célèbre pagode Shwedagon, où l’on se pose en attendant le coucher de soleil, assis au milieu des Birmans venus prier, des moines bouddhistes et des touristes éblouis. On a adoré l’atmosphère qui s’en dégage.

J2 : Promenade dans Yangon pour admirer l’architecture coloniale britannique, les pagodes Sule et Botataung. Puis trajet en avion jusqu’à Mandalay.

Etape 2: Mandalay

J3 : On loue des vélos pour découvrir Mandalay et ses faubourgs. Grimpette spirituelle, pieds nus, jusqu’en haut de la colline. On décide de ne pas faire le palais royal mais seulement le tour des douves. On s’échappe de la circulation intense du centre ville pour se perdre dans les rues alentours. Visite ensuite du monastère Kyaung Shwe In, tout en teck et au calme, du marché au jade, à voir et du quartier des batteurs d’or. Le soir, on prend un taxi jusqu’au pont U-bein, le plus grand pont en teck du monde et on y attend le coucher de soleil.

J4 : Liaison Mandalay-Bagan en bateau au rythme de l’Ayeyarwady (10 heures) et ses belles rives. Journée détente qu’on adoré.

Etape 3: BaganP1070851

J5, J6 : Bagan et ses nombreux temples nous attendent! On décide de louer des vélos pour se déplacer de temple en temple pendant deux jours. On pédale beaucoup (30km le premier jour !) et on se régale à chaque pagode et point de vue atteints. Même si c’est un endroit touristique, il est facile de s’échapper hors des sentiers battus. La plupart du temps, c’est juste nous, nos amis vélos et les temples : c’est magique ! A ne pas rater : les levers et couchers de soleil qui sont magnifiques. Petit conseil pour les contempler : montez en haut de la pagode Pyathada, bien moins fréquentée par les touristes, vous allez en prendre plein la vue !

Etape 4: Kalaw

J7 : Arrivée à Kalaw, point névralgique de nombreuses randonnées. Après un trajet de nuit en bus, repos et préparatifs pour le trek à venir. Une petite balade en dehors de la ville en fin de journée nous laisse penser que les alentours de Kalaw valent la peine d’y passer plus d’une journée si vous avez le temps.

Etape 5: Lac Inle

J8, J9, J10 : Trekking pour rejoindre le Lac Inle. Il existe plusieurs P1080095agences pour organiser votre trek, n’hésitez pas à en faire le tour pour discuter et rencontrer les guides locaux. Privilégiez les guides plus âgés qui ont un meilleur niveau d’anglais. En effet, on a eu l’écho que le niveau universitaire a clairement diminué suite aux nombreuses fermetures des universités (pour éviter les soulèvements) et à la volonté de la junte de laisser les gens dans l’ignorance. En voyant le nombre élevé de touristes à Kalaw, on appréhendait un peu le côté « trop touristique » du trek mais finalement, aucun regret, on est ravis de l’avoir fait.DSC_0381

Nous avons choisi un trek long de 3 jours et 2 nuits parce que nous souhaitions rencontrer le plus d’ethnies possibles et voir le plus possible de paysages. Plusieurs options sont possibles selon vos envies (à la journée, deux jours…). Notre groupe était composé de 6 personnes (maximum) et notre guide capable de parler les différents dialectes des ethnies rencontrées, ce qui est révélé fort utile. Au final, les guides se débrouillent bien et nous n’avons croisé que très peu d’autres touristes nous laissant une impression d’immersion totale. Je sais que notre agence (Sam’s family) est une des seules à s’arrêter dans certains villages, à voir donc si c’est également le cas avec les autres agences. Avec le développement du tourisme, c’est vrai qu’il va y avoir de plus en plus de touristes, mais pour le moment, cela reste authentique. On nous a parlé de faire le trek sans guide, je pense que c’est possible avec un bon gps, mais il ne faut pas oublier que sans guide, la communication sera difficile (les villageois ne parlant pas le birman pour la plupart).

Nous avons marché environ 20km/6-7h par jour à travers les montagnes birmanes et les plantations pour rejoindre les villages agricoles isolés en plein nature où nous passions la nuit et étions hébergés chez l’habitant.DSC_0397

Après une journée de marche, l’arrivée dans les villages accueillis par les rires et les sourires des enfants est magique.
Pas de télé, pas de matelas, pas d’électricité, un seau d’eau pour la douche  ! Le retour du travail des champs des birmans avec leurs buffles et la récolte de la journée nous donne l’impression d’un retour 300 ans en arrière. Un trek inoubliable sur fond de culture birmane !

On en garde un super souvenir !

J11 : On décide de passer la journée à faire le tour du lac Inle en bateau. Il existe des tours organisés par les hôtels mais il suffit de se rendre le matin sur le port pour trouver un bateau. Le prix se négocie par bateau et suivant la distance parcourue. On s’arrange avec deux autres personnes pour se partager un bateau et c’est parti ! Partez tôt le matin pour assister au marché flottant (attention, il devient très touristique et perd un peu de son charme). Le spectacle est au rendez-vous avec les pêcheurs birmans et leur technique originale (ils pagaient avec le pied pour relever le filet avec les mains). Ensuite, direction le sublime village sur pilotis Nampan, les incroyables jardins flottants et le monastère des chats sauteurs (qui ne sautent plus malheureusement). Il y a plusieurs arrêts dans des ateliers et boutiques, mais vous pouvez négocier avec votre chauffeur de ne pas faire d’arrêt si le côté trop « commerce » ne vous intéresse pas.

Si certains regretteront le côté très touristique de ce tour sur le lac, la balade en bateau pour la vue et la découverte des jardins flottants vaut néanmoins le coup !

J12 : Aujourd’hui, on fait le tour du lac côté terrestre et on enfourne nos vélos à nouveau pour cela ! Il existe plusieurs tours possibles proposés par toutes les agences et hôtels, qui passent notamment par des vignes où l’on peut goûter du Sauvignon birman ! C’est marrant à découvrir même si le goût du vin birman n’est pas celui de nos standards 😉 On décide d’aller au hasard et de se perdre dans les environs du lac.

Etape 6: Hpa An

J13 : Après un long trajet en bus de nuit depuis le lac Inle (10h puis P1080208 (1)escale nocturne à Bago, puis 6h), on débarque à Hpa An. On loue une motobike et on part explorer les environs qui sont sublimes. On tombe sur des paysages calcaires comme on l’en retrouve dans le nord du Laos et dans la baie d’Halong au Vietnam. On va découvrir de grottes sacrées qui renferment des milliers de petits Bouddhas et sculptures. Très impressionnant. Gros coup de cœur pour le village de Lakkana. Puis, on finit par admirer le coucher de soleil au monastère Kyauk Kalap, dressé sur un lac artificiel.

J14 : Deuxième journée à explorer Hpa An et on enchaine les km. On monte sur le mont Zwegabin où se tient un monastère (vous pouvez y passer la nuit si vous le souhaitez). La montée est assez abrupte et physique donc allez-y tôt le matin quand il ne fait pas trop chaud (700m sur 2km). La vue à l’arrivée récompense les efforts ! Pour se rafraîchir après, cap sur les waterfalls, qui sont des bassins où les locaux se baignent. C’est très sympa de piquer une petite tête et rester posé autour à observer les jeunes birmans venir se baigner après l’école. Ils seront ravis de voir des touristes se joindre à eux. On finit la journée en allant à la magnifique grotte Saddan, remplie de chauves souris dont l’arrivée donne sur un petit lac où des pêcheurs vous attendent pour vous ramener en pirogue. Les paysages sont magnifiques et avec les couleurs du crépuscule, c’est à couper le souffle !

Etape 7: Mawlamyine

J15 : Journée étape à Mawlamyine, ancienne capitale britannique à 2h en bus de Hpa An et sur notre route pour rejoindre Dawei et le sud. De nombreux bâtiments coloniaux sont encore présents et la ville semble arrêtée dans le temps depuis. La vue sur le fleuve depuis le monastère vaut le coup. Il y a aussi l’île aux ogres en face, une île tropicale (sans les plages) où il est intéressant de voir la fabrication d’élastiques ou de pipes ! Le soir même, on prend notre bus de nuit direction le Sud qui nous fait de l’œil depuis le début du voyage !

Etape 8: Daweiplage birmanie

J16, J17, J18: Arrivée à Dawei au petit matin, on se repose un peu et hop, on loue une motobike pour aller découvrir les environs. Le littoral nous réserve une bonne surprise, de magnifiques plages complètement désertes. Les villages par lesquels on passe sont magnifiques, de belles maisons sur pilotis et les habitants nous reçoivent comme des rois. On passe deux jours magiques à débusquer des plages rien que pour nous. Dawei est en plus une ville très agréable. Le weekend, il semble que c’est un lieu prisé pour les mariages birmans, quel spectacle !

Ce petit coin de paradis va devenir bientôt le plus grand port de l’Asie du Sud Est donc dépêchez vous !

Etape 9: Retour sur Yangon

J19 : dernier jour sur Yangon. On se balade autour du lac Kandawgy, admire le bouddha debout géant de la pagode Chaukhtatgyi. Puis, c’est l’heure des derniers achats au marché Bogyoke Aung San et dernier repas dans la rue. Ne ratez pas les barbecues de la 19ème rue où vous remplissez votre panier au choix de champignons, poissons, viandes, etc… et ça grille ! Un délice ! Enfin, dernière étape l’aéroport pour le retour.

Ce que je changerai:

Notre itinéraire a répondu à nos attentes et a l’avantage d’avoir été crescendo dans les bonnes surprises ! On aurait aimé avoir une semaine de plus pour prolonger le séjour dans le sud du pays qui nous a enchanté ! On serait bien descendu plus bas que Dawei et resté un jour de plus Hpa An.

Pour ceux qui manquent de temps, vous pouvez sauter Mandalay, sauf si c’est pour aller dans le Nord qui a également ses attraits : Pyin Oo Lwin, Hsipaw. Il est possible d’aller sur la côte ouest si vous souhaitez aller à la plage (plus proche de Yangon que le Dawei). Il y a encore peu de touristes et d’après ce qu’on a entendu, c’est assez beau.

Mes coups de cœur: Les paysages dans la campagne de Hpa An, Bagan et ses temples au coucher du soleil, Dawei et ses plages désertes, la descente de l’Ayeyarwady en bateau, la gentillesse et le sourire des Birmans


Pour comparer les hôtels, le site Agoda propose un large choix en Asie.

Pour voir les prix des vols, pensez au comparateur de vol Skyscanner.

Tous nos itinéraires Myanmar sont ici.