1

12 jours sur l’archipel des Açores en bateau

Une opportunité s’offre à moi de partir à la découverte de l’archipel des Açores en disposant d’un bateau sur place…Je pars le 12 juillet de Bordeaux  et passe par Lisbonne… Après une journée d’attente direction Ponta Delgada sur l’île de San Miguel. L’occasion de découvrir Lisbonne le temps d’une escale…

haut de terceira maison

Dans ce périple en bateau, je ne pourrais pas vous donner les bons plans logement seulement les marinas…L’archipel des Açores étant composé de 9 îles, je vous conseille si vous le pouvez de louer un bateau sur place, sinon pas de soucis pour les campeurs, les îles sont reliées entre elles par des ferrys, attention toutefois aux distances qui peuvent être parfois longues.

Mon budget: Je prend les billets d’avion sur un coup de tête, le prix 270 euros aller-retour en jouant sur les dates.

Quand partir: Juillet

Les transports sur place: Voiture de loc et bateau privé (ou ferrys possible)


La feuille de route:

EtapeLieuEn bref
J1Ponta DelgadaPoint de départ
J2Traversée en bateauDe Ponta Delgada à Horta
J3Arrivée à Hortaîle de Faial, Pico
J4PicoLe plus grand sommet du Portugal
J5Tour de l'île Faial en voiturepetit road trip de découverte
J6Traversée en bateauîle Sao Jorge et le port de Velas
J7Sra do Limento et Velasmarche, piscine
J8Terceirajolie ville et jardin botanique
J9Tour de l'île Sao Jorgepetit road trip de découverte
J10Terceira et Sao MiguelVisite de la ville de terceira et départ vers l'île Sao Miguel
J11Sao MiguelVisite de la ville, baignade, loc de voiture
J12Tour de l'île Sao MiguelRoadtrip de découverte: lacs, panoramas

Jour 1:  Arrivée à Ponta Delgada, vers 13h direction la marina, on peux rallier l’aéroport à la marina en 1h à pied. Sinon, faites comme nous et partager un taxi qui vous emmène en ville pour 9€. Petite visite de la cité très belle; le port est grand. Au pied de la marina, des cafés avec le wifi et au bout une piscine naturelle…

Sur toutes les îles, il est conseillé de se baigner dans les endroits aménagés (gratuits) parfois avec des sauveteurs. Les courants étant présents sur toute la côte et les fonds très profonds, en cas de doute suivre les locaux et les emplacements aménagés. Les piscines se trouvent partout.

Jour 2:  Départ pour Faial, l’île connue par son port Horta où tous les marins revenant de transatlantique s’arrêtent pour voir les innombrables dessins de rue. La navigation dure une journée et une nuit. Sur le trajet, nous avons eu le plaisir de croiser des dauphins dès le départ de Ponta, au petit matin une tortue qui se laisse guider par les vagues…Ici, les opportunités de voir des cétacés sont nombreuses… ouvrez bien l’oeil, même sur les ferrys! Nous longeons la côte de Pico, le plus grand sommet du Portugal qui domine à 2351m.

Jour3: Arrivée sur Horta dans la matinée avec le soleil, il fait chaud. reduchorta guiaAprès avoir pris notre emplacement à la marina, nous décidons de nous dégourdir les pattes dans Horta. Nous flânons…La marina n’est pas très grande. Le plus grand supermarché est ouvert de 8h à 22h en saison même le dimanche (bon à savoir!). Nous nous arrêtons chez Peter, le bar mythique, où vous pouvez croiser des marins. L’idéal est de se mettre à l’intérieur pour voir les drapeaux des différents bateaux. Nous louons une voiture dans un « rent a car » située au bout de la marina, une femme tient un camion de location… accueil très sympa. Compter 50 euros pour la journée. Vous pouvez également avoir des scooters (Attention en cas de pluie, la conduite de scooters peut s’avérer dangereuse).

Jour 4: Direction Pico avec le ferry, il est possible d’aller en bateau dans la marina de pico mais les places sont peu nombreuses. Le ferry part de l’autre bout de la marina compter 7 euros 20, aller retour. A la marina, vous trouverez des taxis pour vous emmener à la maison de pico point de départ de la randonnée pour le plus haut pic du Portugal !! on a payé 40 euros à 3 pour l’aller-retour. Nous avons essayé le bus mais sans succès. Nous avons également fait une tentative de stop même en étant sur la route principale, il y avait peu de passage et difficile d’attendre trop longtemps pour cause de ferry… Pour monter à Pico, il faut payer… pas vraiment le choix, c’est une bonne source de revenus pour les locaux. Il y a des caméras sur le haut qui vous permettent de voir si cela vaut le coup. Quand nous sommes arrivés, nous étions dans le brouillard mais nous avions vu que le sommet était dégagé. Moyennant la somme de 12 euros, vous voilà partis avec un GPS (c’est très sécurisé, on ne rigole pas), vous trouverez une cinquantaine de balises pour vous aider à trouver le chemin. La montée à un dénivelé de 1000 m, assez facile mais il faut prévoir de bonnes chaussures de préférence avec des semelles qui agrippent bien. A la descente, nous étions dans les nuages sous un peu de brume, le chemin était un peu glissant. Vous arrivez à un premier cratère et pour monter en haut il faut être un petit peu agile, les mains sont nécessaires mais ça se fait (pour les moins dégourdis, je vous conseille de laisser votre sac en bas de cette dernière partie). Petit pique nique au dessus d’une mer de nuage et retour. Durée de la ballade: 5h, en bas un petit présent vous attend…

açores

Jour 5: tour de l’île en voiture, nous partons d’Horta, premier arrêt à la pointe de Castelo branco, très belles falaises où viennent se nicher des puffins. Descendez le chemin aménagé et sur votre droite, vous verrez un puit et avec un peu de chance, un puffin sera peut être entrain d’y nicher. Direction ponta dos capeinhos, dernier volcan s’étant formé au Portugal, agrandissant l’ile de Faial. Il y a un musée incrusté dans la terre. Nous ne l’avons pas fait, nous sommes juste rentrés  à l’intérieur et ça faut le détour. Il est surtout très bien implanté dans le décor. Petite visite du fort vide mais vous pouvez monter dedans. Ensuite ballade sur le cratère et aux alentours. Nous continuons sur la route pour un arrêt à baia de ribeira das cabras (une belle falaise avec une plage mais attention au courant). Nous prenons la ER2 pour monter à canto dos saquinhos… Dans ce sens, une bonne partie de la route est bien abimée donc prudence en scooter. En haut, le point de vue doit être magnifique mais le brouillard est trop présent le jour où nous y allons… Direction horta pour revenir sur nos pas sur la côte avec un petit arrêt à Proto do Solao petit port de pêche transformé en piscine… super sympa! Dernier arrêt pour une petite bière à la plage de praia face au pico. Pour les amateurs de bière, cette dernière n’est pas chère, bonne et légère dans le coin! Pour finir la journée, vous pouvez aller à Guia qui est à l’extrémité d’horta. Montez à la chapelle et vous aurez un très beau point de vue.

Jour 6: dernier tour chez « Peter » histoire de dire aurevoir à Horta puis départ vers Sao Jorge le port de Velas. Les dauphins tachetés et communs nous accompagnent. Le port de Velas est très mignon au pied des falaises et l’accueil très sympa. Par contre, les toilettes et douches sont fermées la nuit à partir de 20h jusqu’à 8h. Le village est très sympa avec une rue principale ornée de dessins en pierre et un joli jardin avec son kiosque et ses perruches. Les plus beaux ornements que nous trouverons dans notre périple. Attention au dragon….;)

Jour 7: nous voulions faire une partie de l’ile en voiture mais les prix sont hors norme… 80 euros la journée ! Tant pis, nous allons faire un tour Sra do Limentro, sur la droite quand vous regardez Pico. Prendre la route jusqu’à une chapelle, passez derrière la chapelle et vous trouverez un chemin. Bien refermer le portail pour éviter que les moutons s’échappent… Durée 30mn. N’hésitez pas à continuer le chemin jusqu’au bout après la baleinière… En passant dans un magasin, nous sympathisons avec le vendeur qui passera nous faire un petit coucou dans la soirée pour voir le bateau. Les Portugais aux Açores sont très accueillants et parlent souvent bien anglais. Retour par le village et petit plongeon dans la piscine de Velas. L’eau est bonne et les poissons nombreux. Toutefois pour les personnes voulant sauter, assurez vous qu’aucun caillou ne dépassent même au milieu des piscines…. Cela peut arriver! Petite soirée sur les pontons pour fêter l’anniversaire d’une américaine. A la nuit tombée, au pied de la falaise, on peut entendre les puffins faire d’étranges bruits,… Hitchcock n’est pas loin 😉 !

Jour 8: Départ de bonne heure vers Terceira, nous longeons la côte de Sao Jorge (45000 miles). Là aussi, de nombreux dauphins en chasse. Nous arrivons près du port qui se trouve derrière un énorme rocher, les dauphins nous accompagnent toujours. La marina est au pied de la ville, on sent ici qu’il y a plus de tourisme. Nous sortons by night, l’ambiance est détendue. En haut de la rue principale, se trouve un belle place et a dessus le jardin botanique à voir.

haut de terceira maison

Jour 9: Visite de l’île en voiture. L’office du tourisme se trouve dans la rue principale à gauche de l’énorme église bleue (anciennement hôpital des marins que vous ne pouvez pas ratez). Dans cette même rue, un hôtel propose une location de voiture juste en dessous de l’office du tourisme. Au niveau de la marina, dans les petites maisons, vous pouvez trouver aussi un loueur de voiture mais méfiez vous un peu du service et ne laisser rien passer au départ c’est anguia le loueur. Comme on ne s’y prend pas à l’avance et que les voitures se font rares, nous n’avons pas vraiment le choix. Une journée de voiture se paie 50 euros. Direction le nord puis le sud, première arrêt à Sao Mateus, un port de pêche où nous arrivons trop tôt pour manger mais il paraît que les restaurants de poissons y sont très bon. Nous nous arrêtons à Cinco Ribeiras pour trouver la fabrique de fromage de l’ile, le parking est juste devant. Attention, la route est sur votre gauche à l’entrée de la ville. Nous continuons la route vers Biscoitos, ou se trouve le musée du vin, (il n’est pas ouvert le matin); nous décidons d’aller voir les piscines naturelles qui sont très grandes dans ce village, vraiment à voir, vous trouverez des commerçants de légumes juste à côté. L’heure du repas arrive… Nous cherchons un resto. Si vous en voulez un avec des locaux, il y en a plein. Par contre penser à vous y rendre tôt (12H) car ils sont vite complets. Nous reprenons la route dans les terres direction Begacina et plus particulièrement les Furnas do Enxofre, elles sont bien indiquées, le lieux est très bien aménagé. Les Fumerolles sont assez visibles et l’odeur bien présente. Nous décidons de faire uniquement la grotte de Alar do Carvao qui est sur la même route. A faire avec l’entrée à 6 euros (si vous prenez les deux grottes 8 euros – l’autre grotte se trouve au niveau de Pico Gardo mais il aurait fallut faire demi tour). Descendre de la route par Agualva. Nous faisons un petit arrêt à Sra da Ajuda entre les deux pointes pour voir un petit port. Le reste de la route pour se rendre à Praia da Vitoria se fait facilement sans grand intérêt. Prai est la ville près de l’aéroport ou se fait un grand nombre de départ pour les autres îles. . A l’entrée de la marina une plage de sable, assez rare dans le coin. Sur le retour, de nombreuses piscines naturelles, idéal pour faire des arrêts fréquents.

Jour 10: Le soleil est au rendez vous. nous en profitons pour arpenter un peu mieux la ville et ses remparts. Je vous invite à vous rendre dans les rues alentours, elles sont vraiment charmantes. En haut, sur la droite, se trouve un magnifique jardin. N’hésitez pas à prendre un peu de temps pour flâner car c’est très sympa. En bas, vous trouverez une plage surveillée parfait pour se baigner avec des douches pour se rincer ( en haut sur la droite quand on regarde la mer). Dans l’après-midi, nous partons direction Sao miguel (90000 nautiques nous attendent…)

Jour 11: Arrivée en début d’après-midi à Sao Miguel, petite excursion dans la ville qui est moins sympa que les précédentes… Nous y sommes sur un week end et on ressent tout de suite plus d’animation. Pour ceux qui souhaitent se rafraichir tout à gauche de la marina après les restos, vous trouverez une piscine surveillée gratuite pour vous baigner. Petite mission pour trouver une voiture pour le lendemain ! Après 2 essais de loueurs, le 3ème en a une de dispo…ouf ….on l’a échappée belle!  Comptez 65 euros. Dans l’ensemble, si vous voulez louez des voitures sur les îles essayez de vous y prendre tôt dans la journée et si possible un peu plus en avance que nous via internet..

lagoa das Cete Cidades

Jour 12: Tour de l’ile de sao miguel: nous partons toujours de l’ouest vers l’est. Nous décidons de prendre la route des lacs. Les panoramas sur cette route permettent de bien voir l’ensemble de l’île et les rhododendrons y sont magnifiques. Nous tournons à droite au niveau d’un lac attention la route se trouve dans un virage et monte sévèrement. (Elle n’est pas toujours ouverte).

Le long de la route, il y a de nombreux départs de balade et toutes sont bien indiquées. Nous nous arrêtons près de l’ancien hôtel, pour randonner vers les deux magnifiques lacs. Attention il n’est pas facile de se garer et il y a beaucoup de monde mais la vue des lacs est vraiment super belle. Nous continuons le tour. Petit détour par la pointe ouest de l’ile pour se baigner dans la mer réchauffée par des sources à ponta da Ferreira. On continue la route par la côte puis on s’arrête pour visiter une plantation de thé nommée : Chá Gorrean, plutôt sympa. Il y en a une autre sur l’île nommée Porto Formoso. Ce sont les deux seules plantations de thé en Europe donc ça vaut le détour!  Ensuite, visite des sources d’eau chaude à Furnas pour voir les fumerolles… A voir également. Nous nous arrêtons à Lagoa das Furnas  (arrivant tard nous ne payons pas le parking sinon prévoir un peu de monnaie). Site intéressant, le dimanche c’est un lieu où bon nombre de familles viennent manger. A cet endroit, vous pourrez observer la cuisson particulière d’un plat traditionnel qui se cuit dans les fumerolles. Si vous voulez tester, il faut réserver en avance.
Retour par la côte.

Si c’était à refaire: Les acores sont une très belle destination pour les sportifs et les séjours en famille. Toutefois, il faut savoir que la pluie n’est pas rare… elle passe rapidement mais il ne faut pas avoir peur de sortir par mauvais temps. Pensez à prévoir pour les locations de voitures en avance surtout sur les petites îles car ce fut parfois compliqué…