Like

Le tour de l’Islande en backpack & camping

Nous rêvions de voir l’Islande depuis un moment, nous avions 12 jours à y consacrer en septembre. Nous sommes partis en mode backpack et camping pour faire le tour de l’Islande, voir les incontournables mais toujours à le recherche de spots plus méconnus…Voici notre feuille de route en mode roadtrip étape après étape.

Islande

Quand partir: Nous sommes partis début septembre, cela nous a permis d’éviter les grosses affluences. Par contre, nous étions limite en matière de climat, les nuits étaient très fraîches et certains campings avaient déjà fermé leurs portes. Nous n’avions réservé aucun hébergement et avions choisi de camper pour limiter les frais et être plus libres.

Mon budget: 1000€ par personne sans les vols et en mode camping (-trajet Aéroport – Reykyavik: 32€).

Niveau de baroude: difficile, le froid et les prix très élevés rendent le voyage en mode backpack un peu compliqué!


La feuille de route complète:

J1, J2: Reykyavik

Arrivée tardive à Keflavik (aéroport qui dessert Reykyavik, à environ 50km)…Le camping à 5 min est fermé et impossible de trouver une agence de location de tentes ouverte à cette heure (ce que nous avons prévu pour la suite du séjour). On passe donc la nuit à l’aéroport! Au niveau -1, nous ne sommes pas seuls, plusieurs backpackers se sont installés avec leurs duvets… On nous réveille à 4H du matin. On prend un petit déjeuner en attendant le 1er Flybus pour la capitale. 45 min.

Visite dans Reykyavik, qui ne nous emballe pas tellement. Toutefois quelques coins sympas dans le centre ville et la vue sur les montages près de la Harpa. Burger chez El Matador.

On se rend dans une agence (iceland-camping-equipement) pour louer la tente (111€ pour 11 nuits). On plante la tente au Campsite de Reykyavik (prix à multiplier par 2 comme pour tout par rapport à ce que nous indique le routard qui date de l’année passée!)…La nuit a été très froide Prévoir des vêtements très très chauds et un très bon sac de couchage…

J2,J3: Selfoss, Geysir, Pingellir:

Le lendemain: location de voiture auprès de Iceland Car Rental (8 km du camping, en taxi!) On se lance direction Selfoss. Nous sommes déçus, ce n’est pas terrible. On se rend alors compte qu’on a confondu avec Galfoss et Deltifoss. on profite pour faire nos premières cours dans la fameuse chaîne « Bonus » (présente dans toute l’Islande).

Arrivée à Geysir vers 19H. Observation du plus grand geyser d’Islande. Puis départ pour Pinguellir, une autre ville du cercle d’or.

On trouve un camping qui semble sauvage, on décide de dormir dans la voiture car il est déjà tard et il fait très froid. Petit déj et douche chaude. Un homme vient nous demander 2700 couronnes…Finalement nous étions dans un camping payant ;)!

Islande 2 semaines

J3,J4: Gulfoss, Ayureyri

10h: arrivée à Gulfoss Waterfalls. Très joli malgré le monde…On prend un pot à la cafet’ et on paramètre notre GPS (Waze!) pour la prochaine étape. Le nord…Là, nous pouvions prendre la route N°1 mais nous optons pour des routes uniquement pratiquables en 4/4.

Une après midi pour faire 180KM (plusieurs détours bien sûr!)

Arrivée à Ayureyri: une grande ville pour l’Islande avec de grandes entreprises, mais aussi montagnes, reliefs et magnifiques couleurs. on poursuit pour trouver un camping désert où nous posons la tente.. Une voiture approche et un vieux monsieur nous fait comprendre que c’est son camping (1200 couronnes, cher pour bénéficier de 3 toilettes et rien d’autres!) – trop d’humidité et trop de froid pendant la nuit, nous force à finir de dormir dans la voiture!

J4/J5: Husavik, Mitvatn

Petite ville de 2000 habitants en bord de mer où la vie tourne autour de la pêche. Egalement, capitale européenne pour l’observation des baleines. Gentle Giants, compagnie de Whale Watching, propose une virée de 3H pour 10800 couronnes (tenue spéciale comprise, départ à 13H). Très belle expérience (Une quarantaine de minutes avec les baleines).

Next stop: Myvatn  et un super camping :HLID (1600 par pers.) Espace commun top, avec plaques de cuisson, le tout dans une espèce de serre. Il y fait donc très bon 🙂

Islande 2 semaines

J5-J6: Hverir, Mytvan, Deltifoss, Seltifoss

Départ tôt le matin pour Hverir, montagne jaunâtre du nom de Namafjall, couverte de dépôt de souffre. Hverir est le site géothermique qui se trouve juste devant cette montagne. Comme il est tôt, on a de la chance de se trouver presque seul sur le site magnifique. On en profite ! La foule arrive vers 9H, on file!

A 5 ou 6 km de là, arrêt pour le cratère Viti, tout aussi beau.

Retour au camping pour un petit café puis on quitte le lac Mytvan et sa région.

midi: arrivée à Deltifoss, la plus puissante chute d’Europe, très touristique. Le grand parking est complètement plein…1 km de marche entre des pierres quasi lunaires & sable noir…A 1500m, se trouve Selfoss, à voir également.

On reprend la route, direction l’Est du pays: Egjilsstadir, chef lieu de cette région. Arrêt essence pour faire le plein et bénéficier du wifi dans la station essence pour prévoir la suite du périple. Puis direction: Seydhisfjördur, petit port de pêche aux maisons colorées. Attention, route difficile, 20km sous une pluie battante et chemins à lacets…Paysage un peu triste sous ce temps. On continue jusqu’à Faskrudsfjördur, qui nous déçoit aussi. On va faire du repérage au camping, glauque aussi! On quitte la ville jusqu’au village suivant: Stödvarjördur. Même impression que les précédents. Brouillards, temps gris, nuageux. Le camping est annoncé gratuit dans le routard mais en fait, non ! 1200 couronnes par personne pour un coin d’herbe et des WC, on trouve ça cher, on bouge à 40 m sur un parking face au lac qui fera très bien l’affaire pour une nuit! ça souffle beaucoup.

J6-J7:  Höfn, Jökulsarlon, Vatnajökull

Départ pour Höfn, port de pêche de 1800 habitants. Presqu’une ville après tous ces petits villages! Le temps s’est amélioré, ce qui est de bonne augure pour poursuivre notre périple en camping… On a la chance d’apercevoir 2 rênes sur la route.

Arrêt à Jökulsarlon, un lac profond de 200m, formé par l’arrivée d’une des langues glacières de Vatnajökull, le plus grand glacier d’Europe…Incroyable, paysage polaire, des icebergs, des reflets de bleu et de noir…On reste bien 2h sur place.

Ensuite, route jusqu’à Skaftafell, petite ville sans grand intérêt si ce n’est pour faire un trek qui selon notre guide est magnifique. On reviendra !

Nous dormons dans la ville de Kirkjubaejarklausher. Le camping est bien et pas trop cher (a priori pas trop cher avec 1300 isk/p. mais douches en supplément à 300, sèche cheveux 600 en supplément, et enfin 300 pour 30 min de wifi !…)

itinéraire Islande

J7/J8 Direction Vik et le trekk du Landmannlaugar

7 et 8 Septembre : Nous nous dirigeons vers Vik. La météo n’est pas au rendez-vous. Une journée sur la route et sous la pluie, avec deux trois stop. Vik semble être une grande ville après les villages de 300 à 600 personnes qu’on a traversé…arrêt dans un camping pour la nuit.

On s’installe dans le coin cuisine et commençons à préparer à manger. Les touristes qui arrivent au camping ont l’air épuisés. Il y a une fille qui boîte, un homme qui a du mal à aligner ses pas,… Ils reviennent de 3 jours de trek. Le Landmannalaugar a l’air plus rude que prévu. Mal équipés et sous une pluie intense, l’envie fini par nous passer de réaliser ce trekk malgré une réelle déception.

J-10 : 9 septembre : Nous reprenons la route du Sud. Notre guide du Routard nous conseille un petit village qui s’appelle “Stong”. On n’y passe pas par hasard, nous avons fait une trentaine de km de détour pour y avoir accès (plus sûr du tout du chiffre ^^) au milieu de nulle part. De plus,  je pense que la route n’est accessible que pour des 4×4. Nous laissons notre voiture sur un petit parking et poursuivons à pieds.
Il s’agit là de ruines de fermes de vikings. Elles datent du 10ème siècle environ. On peut y voir une reconstitution de l’intérieur de ces fermes.

Islande 2 semaines

J-11 : 10 septembre: Péninsule de Reykjavik.

Après un déjeuner au camping avec des produits de chez “Bonus” (la chaîne de magasins qui propose les meilleurs prix), nous décidons de prendre la route vers la Péninsule de Reykjavik. Avec des sites moins connus ou moins recommandés par les guides touristiques, cette partie de l’Islande est souvent négligée.

Réel plaisir que de découvrir tous ces paysages au fil de l’eau et des kilomètres.
Visite du Lac Kleifarvatn, très beau spot : plages à perte de vues jonchées de sable noir, un désert de lave incroyable.

Nous continuons notre route avec un arrêt à Seltun, il s’agit d’un champ géothermique, avec des sources d’eau chaude et des bassins d’eau chaude en ébullition. Un endroit agréable où l’on suit les passages aménagés pour éviter de se brûler avec la terre qui peut atteindre 80-100°.
Nous continuons notre route en direction des falaises de Reykjanestá. C’est là que se trouve le plus vieux phare d’Islande. Un décor à couper le souffle. Les falaises et les roches sont noirs
La fin de journée approchant, nous nous lançons à la recherche d’un camping.
Rapidement nous arrivons à Grindavik, au “Tjaldsveadi Campsite”. Très bonne adresse. Les équipements sont récents et les sanitaires propres. La cuisine est équipée, le wifi fonctionne bien, bref, rien à redire.

J-12 : 11 septembre : Blue Lagoon
Aujourd’hui c’est le grand jour, le blue lagoon. Le lieu qui m’a fait connaître l’Islande, autant dire que l’attente est grande. On s’y rend assez tôt le matin, pensant pouvoir y flâner la journée.
Et là, première déception. Il faut en réalité réserver bien à l’avance et notre temps sur place est chronométré : 1h. Toute la journée est complète et nous quittons l’Islande dans moins de 2 jours. Il reste une plage horaire disponible : ce soir de 20 à 21h. Nous payons 55€ par personne.
On patiente la journée, dans la pièce commune du camping. Grindavik n’a pas de réel intérêt hormis la proximité du blue lagoon. Le soir venu, on prépare notre maillot et go. On se rend vite compte que sous la pluie et à cette heure là, on ne verra rien. Tout est organisé avec précision. Le hall d’accueil compte bar et restaurant ainsi qu’un magasin de cosmétiques. Une fois le portique passé, on se rend dans les vestiaires, hommes /femmes séparés bien sûr, avec un peignoir prêté sur place. Il fait 0° et nous plongeons dans une eau naturellement chauffée à 38°. Le cadre est très beau, nous passons un bon moment malgré la pénombre qui s’installe. Petite (voire grande) frustration : nous aurions préféré profiter de cette baignade en journée (meilleur aperçu de la beauté des lieux et du bleu de l’eau).
Nous retournons au camping pour y passer la nuit.

J-13 : 12 septembre : Retour à Reykjavik.
Sur la route, on fait un arrêt à Hafnarfjordur. C’est une ville sympa (3ème plus grande en terme de population), il y a le plus vieux port commercial de l’Islande. La présence (ou du moins la croyance) des elfes y est omniprésente. Il n’y a qu’à voir la façade d’un hôtel ou d’un restaurant pour comprendre à quel point les islandais croient en la présence de petits gnomes, elfes et lutins. On s’arrête au “Pallett” pour un petit café.

A midi, nous allons installer la tente au camping de Reykjavik. Nous passons la journée dans les rues de la capitale afin de bien nous imprégner de la culture islandaise.

Fin de la boucle et du voyage!


Pour voir les prix des vols, pensez au comparateur de vol Skyscanner.

Pour louer une voiture, comparez avecAutoescape

Pour réserver un hôtel, comparez les prix avec booking.com ou hotels.com

Tous nos articles pour un départ en septembre sont ici.

Tous nos itinéraires Islande par ici!