Like

2 semaines en Afrique du Sud

Nous avons été tentés par l’Afrique du Sud parce que nous rêvions de beaux panoramas et de grands espaces, capables de nous aérer l’esprit et de nous déconnecter de la vie parisienne. C’est pourquoi, (et aussi parce que nous avions une durée limitée sur place), nous avons choisi de ne pas inclure l’ensemble des incontournables de l’Afrique du Sud – notamment le parc national Kruger que nous nous réservons pour une prochaine fois. Nous voulions à tout prix faire, outre Cap Town, les montagnes du Drakensberg, et ne pas rater la période d’observation des baleines. Notre voyage était donc plutôt orienté nature et randonnées mais sans omettre l’aspect historique, incontournable à cause de l’histoire chargée de l’Afrique du Sud, et surtout nécessaire pour appréhender totalement ce pays à forts contrastes.

Garden route

Garden route


quand partir: Nous sommes partis début novembre, qui correspond au printemps, pour avoir un climat plus doux, éviter les grandes vacances sud-africaines (mi-décembre à mi-janvier) et être tout de même dans une bonne période pour observer les animaux. Vols internes réservés 1 mois et demi en avance. saison peu touristique. Pour les logements dans les parcs, il faut passer par leur site pour réserver.

Mon budget: Avion : 500€/personne dont 100€ de vols internes & Location d’une voiture pour la totalité du séjour : environ 200€

La vie sur place n’est pas très chère mais dépend de ce que vous recherchez et de vos types d’activités (comme partout d’ailleurs !). Les logements étaient plus chers dans les parcs nationaux, plutôt autour de 70-80€ contre 40-50€ ailleurs.


Niveau de baroude: Très facile.Tous les chemins de randonnées sont balisés et les parcs régionaux sont bien organisés. L’Afrique du Sud détonne par rapport au reste de l’Afrique. Soyons clairs, au Cap, vous aurez plus l’impression d’être aux Etats-Unis ou en Europe qu’en Afrique. Les routes sont bien entretenues et les pistes praticables.

Moyen de transport: Voiture et vols internes


[table id=105 /]


Etape 1 : Nous atterrissons le matin à l’aéroport de Johannesburg, récupérons la voiture et direction le parc du Royal Natal à environ 4 heures de route.

Etape 2 : Nous passons 2 jours complets entre le Royal Natal et le Drakensberg pour randonner. Les paysages sont magnifiques et reposants. Attention à la météo étant donné que vous êtes en montagne, elle est changeante et pas toujours au courant que vous avez prévu une sortie à la journée ! Dans tous les cas, il existe plusieurs sentiers de randonnées dans les 2 parcs de différents niveaux et longueurs (Cathedral Peak, Rainbow Gorge, Sentinel Trail, etc.). Cela permet de s’adapter à la météo capricieuse. En plus, il n’y a pas besoin d’aller très loin ou très haut pour admirer la vue superbe sur les montagnes ! Le camp Didima, géré par le parc national du Drakensberg, se situe au pied de Cathédral Peak. Nous avons adoré l’ambiance et le panorama.

Drakensberg

Drakensberg

Etape 3 : Une dernière matinée dans les montagnes avant de reprendre la route vers l’aéroport de Durban pour prendre notre vol interne (40€). Prochaine étape : la côte et plus particulièrement Port-Elizabeth pour se rapprocher de la Garden Route et du Cap. En arrivant à Port-Elizabeth, nous repartons directement au Parc national des Eléphants d’Addo. Nous sommes logés juste en périphérie du parc mais il est possible de loger à l’intérieur. Le lendemain, réveil en ébullition pour aller observer les animaux ! N’ayant pas le temps d’aller au Kruger, c’est un bon compromis pour avoir une expérience safari. Sachez tout de même qu’ici, vous ne verrez pas de girafes, pas de guépards (non endémiques dans la région) et probablement pas de lions (une seule famille vit dans l’ensemble du parc). Malgré tout, nous passons une superbe journée, comme des gamins, à guetter les animaux… antilopes, éléphants, zèbres, phacochères (Pumba !), tortues,  mamba vert (euh ?) etc. Voir les éléphants débouler devant notre voiture est fantastique ! Nous n’avons pas envie de sortir de parc, pourtant il le faut pour notre prochaine étape, le début de la Garden Route, Jeffrey’s bay où nous faisons stop pour la nuit.

Garden route

Garden route

Etape 4 : Aujourd’hui, c’est une destination que nous attendions avec impatience… le Tsitsikamma ! Nous partons tôt pour arriver sur place dans la matinée et pouvoir débuter la fameuse randonnée Waterfall. C’est le début d’un trail beaucoup plus long (Otter) et cela mène à une cascade où s’il fait beau, la baignade est possible. Pour nous, c’est plutôt sous la grosse tempête que nous nous mettons en chemin… et finalement, ça a son charme aussi avec la côte escarpée, les vagues monstrueuses, la mer déchaînée, les rafales de vent à nous faire tomber – si si si ! – et pas de doute, ici c’est sauvage et brut ! Enfin, c’est surtout sublime…Vous pouvez dormir en périphérie de la réserve mais je vous conseille une nuit sur place au Storms River Camp. Au choix, des huttes dans la forêt ou avec vue sur l’océan, mais aussi des espaces pour caravanes et tentes (bon, faut être courageux ou chanceux vis-à-vis du temps !). L’endroit est vraiment magnifique. Faites aussi la balade (Mouth Trail) qui mène à de sympas ponts suspendus.

Etape 5 : Ce matin, nous faisons halte à la réserve naturelle de Robberg à Plettenberg Bay, magnifique site protégé avec plusieurs sentiers qui font le tour de la pointe. Les plages sont superbes et les otaries au RDV. Comme à Tsitstikamma, le fait d’être hors saison et la météo toujours dure avec nous, nous permet d’être un peu seuls au monde sur les chemins et c’est plutôt appréciable. Sur la route, petit arrêt à Knysna, histoire de dire que nous, nous sommes descendus du bus (les initiés comprendront  ). Puis, un peu par hasard, nous faisons un stop à Wilderness pour passer la nuit. Belle découverte ! Il y a une plage immense et sauvage et plusieurs sentiers de randonnées entre mer et forêt. Super chouette !

Etape 6 : Escale suivante est Hermanus pour l’observation des baleines. Renseignez-vous auprès des locaux si elles sont toujours présentes. Pas forcément besoin de tour en bateau pour en voir, surtout que les bateaux n’ont pas le droit de s’approcher à moins de 300m des baleines, il faut que ça soit les baleines qui s’approchent… Alors que les baleines sont visibles du bord… mais quand je dis le bord, c’est qu’elles s’approchent à 10m. Il existe un chemin côtier d’environ 5km qui offre de super spots pour se poser et admirer les baleines. Nous passons deux jours sur place et voyons un nombre incroyable de baleines qui nous offrent un festival de sauts, jets d’eaux, coucous de nageoires, sorties de têtes… bref, c’est magique ! Hermanus est un super endroit pour se poser et profiter. La plage est magnifique et, même quand nous nous baignons, les baleines viennent vous tenir compagnie au large de la plage.

Etape 7 : Et voilà, c’est déjà l’heure de rejoindre Cape Town ! J’ai beaucoup aimé faire la Garden route dans ce sens parce que l’arrivée sur Cape Town et ses montagnes est mémorable ! Le premier jour, nous filons visiter la péninsule du Cap de Bonne Espérance. En chemin, arrêt pour une baignade matinale à Muizenberg, plage de surfeurs avec des cabanes colorées puis à Simon’s Town pour admirer les manchots du Cap. Ils sont trop mignons et le cadre est paradisiaque (mer turquoise, sable blanc…). Beaucoup de touristes, nous n’avions plus l’habitude mais bon, il faut s’y faire ça sera comme ça dans toute la région du Cap. Nous passons l’après-midi sur la péninsule. Les paysages sont époustouflants, ça décoiffe aussi pas mal avec le vent et la sensation de bout du monde est présente ! Pour rentrer à Cape Town, nous empruntons la route panoramique Chapman’s Peak. Avec les lumières du coucher du soleil, le panorama sur Hout Bay niché sur les montagnes est à tomber par terre.

Où dormir au Cap: nous avons réservé cet hôtel avec un bon rapport qualité/ prix dans le quartier de Camp’s bay: Crystal appartment.

Un quartier avec un accès facile à de magnifiques plages, animé à toute heure de la journée et de la soirée. Cher et prisé mais son côté un peu ‘promenade des anglais’ et sa douceur de vivre nous ont conquis!

cape town pingouins

shaun-bell-130308-unsplash

Etape 8 : Nous profitons de cette journée pour visiter différents quartiers du City Bowl de Cape Town avec au programme : Company Garden, District Six Museum, Long Street, le Green Market, les maisons colorées de Bo-Kap, le quartier créatif de Woodstock. Puis, c’est l’heure d’une balade le long du Waterfront avant d’embarquer pour Robben Island. Le soir, RDV sur la colline de Signal Hills pour admirer le coucher de soleil.

Etape 9 : Réveil aux aurores, enfin même avant l’aurore, pour grimper en haut de Table Mountain. L’ascension est possible via un téléphérique mais nous choisissons de grimper à pied. Plusieurs chemins existent. Dans tous les cas, c’est très physique mais la vue au sommet vaut largement le coup ! En haut, tous les touristes restent au même endroit, donc il suffit de s’éloigner un peu pour être seuls… Encore un très joli moment ! Après une matinée sportive, nous décidons d’aller chiller sur une des plages de Clifton Beach.

Etape 10 : C’est le dernier jour de visite et nous filons sur la route des vignobles. Plein de domaines ouvrent leurs portes pour des dégustations de vins qui se révèlent de façon surprenante excellents ! Nous passons par Stellenbosch et Franschhoek. Le soir, nous allons à Lion’s Head admirer une dernière fois le panorama incroyable offert par Cape Town.

vol le cap /Johannesburg 60€

Nos coups de coeur: 

  • Les paysages du Drakensberg et du Royal Natal
  • L’ambiance et l’énergie de Cape Town
  • La côte du parc national du Tsitsikamma
  • La péninsule du Cap de Bonne Espérance
  • Le Didima Camp