6

Voyager enceinte de 6 mois

Voyager loin pendant la grossesse :  mon témoignage

RoadTrip NZ-193

On entend beaucoup d’avis contradictoires sur le voyage pendant la grossesse. Partie à 6 mois de grossesse au bout du monde, je vous invite à découvrir mon témoignage au travers de cet article qui relate mon voyage de 3 semaines enceinte .

Partir ou ne pas partir ? Telle est la question !

Pour ma part, le dilemme était d’autant plus grand que j’avais réservé un vol plusieurs mois auparavant pour la Nouvelle Zélande, et avec environ 24h de vol et une escale minimum, on peut difficilement faire plus loin!
Afin de savoir si je devais annuler ou pas le voyage, j’ai pris plusieurs avis médicaux et j’ai finalement choisi de ne pas annuler mon voyage car il n’y avait pas de contre-indications médicales particulières. J’étais enceinte de 5 mois et demi au moment du départ et 6 mois et une semaine au moment du retour (26ème semaine de grossesse).

Les vols :

  • Paris/ Auckland en 24h de vol + une escale à Hong Kong de 3hwoman-220204_640 (2)
  • Retour Auckland/ Paris en 23H de vol avec escale de 8H à Hong Kong

La question des soins sur place et des conditions d’hygiène :

Quand on est enceinte, on ne sait jamais à l’avance ce qui peut se passer et il faut s’assurer de pouvoir bénéficier de soins de bonne qualité rapidement pour palier  tout événement. Je savais qu’en Nouvelle Zélande, il n’y avait pas de risque à ce niveau-là car c’est un pays qui bénéficie d’un système de soin équivalent à la France. Ce critère a été déterminant dans mon choix de ne pas annuler le voyage.

Voici la liste des précautions à prendre pour voyager en avion de façon optimale :

-avant le vol :

  • J’ai trouvé un médecin prêt à me faire le certificat m’autorisant à prendre l’avion (même si ce n’était pas obligatoire mais c’était à la limite).
  • textyre-144405_1280 (2)Je me suis assurée d’avoir la meilleure place en contactant en amont la compagnie aérienne pour réserver les sièges avec personne devant afin de pouvoir étendre les jambes à ma guise.
  • Acheter une bouteille d’eau dans le terminal pour boire régulièrement sans avoir à demander un verre d’eau à chaque fois…
  • Une astuce consiste également à demander un repas spécial au moment de la réservation des billets (ou sur le site internet de la compagnie) pour être servie en premier lors des repas mais cela ne laisse pas le choix du menu…

-Pendant le vol :

  • Porter des bas de contention, marcher régulièrement, boire beaucoup d’eau, porter des boule quies et un masque pour les yeux et même si on ne dort pas se reposer un maximum…Prévoir un oreiller à mettre dans le dos pour détendre et étirer au maximum le dos et le ventre…Prévoir des vêtements confortables sans couture. Enfin un conseil qui m’a bien servi: manger léger pendant le vol, pas de grignotage, pour éviter les ballonnements!
  • Inclinez bien le siège à fond dès le début du voyage (après l’extinction du signal lumineux!)

Le certificat de non-contre-indication précisant le terme de la grossesse:

Délivré par le médecin, il n’est pas obligatoire avant 28 semaines pour la plupart des  compagnies mais comment le personnel peut-il savoir à vue de nez quelle est votre avancement ? Donc à 5 / 6 mois, on le prend par précaution ! De toute façon, il faut l’avis du médecin pour être sûre qu’il n’y a pas de contre-indications particulières.J’ai trouvé un médecin qui a accepté de me le faire, certains sont réticents à engager leur responsabilité de peur des représailles si il arrivait quelque chose. Pendant le voyage, on m’a demandé l’avancement de la grossesse mais on ne m’a jamais demandé à voir le certificat. Il y’a bien eu au retour, un chef de cabine un peususpicieux pendant le vol Hong Kong/Paris, qui semblait croire que j’étais limite mais il n’a pas demandé de certificat non plus et il semblait satisfait de savoir que c’était notre vol retour ! De toute façon, nos médecins nous délivrent un certificat français…Pas sûr qu’un chef de cabine chinois aurait pu le déchiffrer !

-Bilan après le vol 

A part les pieds et jambes bien gonflés et bien sûr grosse fatigue, rien d’insurmontable pour ma part !

Finalement bonne surprise dans l’ensemble, c’est éprouvant mais pas tellement beaucoup plus qu’en situation normale. C’était plus difficile au retour à plus de 6 mois de grossesse…Il ne faut pas se leurrer plus on avance dans le 3ème trimestre, plus on galère !

En plus, voyager enceinte confère quelques avantages et notamment celui de ne pas faire la queue. En France, on respecte beaucoup les femmes enceintes, et cela permet de passer en priorité sur demande à tous les coups.

Attention, ce n’est pas forcément vrai partout. Dans certains aéroports internationaux, pas de priorité possible donc il faut quand même vous attendre à devoir parfois faire la queue, piétiner à certains moments, ce qui peut engendrer quelques maux (dos, fatigue).RoadTrip NZ-55

Bilan du voyage

Globalement, j’ai bien vécu le voyage en adaptant le rythme et l’activité physique…Ma théorie après ce voyage : si vous êtes suffisamment en forme pour continuer à travailler et que le développement du bébé est normal, alors vous pouvez bien partir en voyage et même assez loin, après tout ce sont des vacances donc on adopte le rythme qu’on veut ! Par contre, il faut accepter de ne pas pouvoir tout maîtriser…En voyage, on ne décide pas toujours de ce qu’on mange, parfois il faut se contenter du seul fastfood ouvert, et zapper les repas équilibrés…Bon, ceci n’est que mon témoignage personnel et comme chaque grossesse, chaque voyage sont différents, à vous de décider en votre âme et conscience, selon vos convictions personnelles et votre conception du voyage et selon l’avis de vos médecins!

Je déconseillerai par contre un gros voyage après 6 mois, ça devient plus compliqué à partir du 7ème mois à mon avis…

Pour conclure, pas besoin de se mettre la pression, il faut savoir écouter son propre corps, les signes de fatigue. Le roadtrip est parfait pour pouvoir voyager pendant le 2ème trimestre car il permet de pouvoir voir plein de choses tout en étant posée dans la voiture pour les jours où vous ne vous sentirez pas de marcher (et il y’en a eu quelques-uns pour ma part !). Je n’ai pas eu de contractions ou de fatigue à cause de la voiture. Le voyage n’était pas de tout repos car nous avons beaucoup bougé mais ça reste de la détente. L’important c’est d’avoir le choix de vadrouiller en voiture ou de vadrouiller à pied ! Pour ma part à 5 mois et demi,  je pouvais marcher jusqu’à 1H30 mais guère plus, et moins longtemps si c’était trop escarpé car dans les montées, j’étais essoufflée très vite avec mes 10 kilos en plus et le métabolisme qui est largement modifié pendant la grossesse (le rythme cardiaque s’accélère notamment et on le ressent bien)

retrouvez ici mon itinéraire de roadtrip néozélandais que j’ai rédigé pour welovebackpack